Votre partenaire pour Voyager en groupe et découvrir le Monde aux meilleurs tarifs à partir de 10 personnes.

Affiner votre recherche

BULGARIE (BG) : informations pratiques et formalités

(Image)  BULGARIE circuit
(Image)  BULGARIE circuit (Image) bulgarie golf

(Image) bulgarie (Image) bulgarie nessebar tower  istock

(Image) bulgarie rila monastere (Image)  BULGARIE circuit

(Image) bulgarie spa (Image) bulgarie pobiti kamani  istock

(Image)  BULGARIE circuit

Infos destination :

 

Introduction

 

La Bulgarie est multiple. Partez à la découverte de ce cocktail de montagnes, de forêts de sapins, de plaines vertes et fertiles, de rivières et de vallées perdues, de monastères et bien sûr des agréables plages de la mer noire.

 

Rappel Historique

 

Antiquité – Première occupation par les Thraces, puis successivement par les Grecs, les Romains, et enfin intégrée dans l’Empire byzantin.
VIe siècle - Arrivée de tribus slaves.
VIIe siècle - Les Bulgares, peuple turc, franchissent le Danube en 679 et fondent le premier Empire bulgare.
VIIIe-Xe siècles - L’Empire se développe vers le sud et est finalement dominé par les Slaves, plus nombreux.
1018-1185 - La Bulgarie passe sous domination byzantine.
1185-1396 - Le second Empire bulgare, fondé par Jean et Pierre Asen, domine les Balkans.
396-1878 – Domination Ottomane.
1878 – La Bulgarie devient autonome grâce au traité de San Stefano, mais la Macédoine et la Roumélie orientale restent sous domination ottomane.
1908 - Ferdinand Ier prend le titre de tsar et proclame l’indépendance du pays.
1912 - Première guerre des Balkans. La Bulgarie s’unit à la Serbie et à la Grèce pour vaincre la Turquie.
1913 - Seconde guerre des Balkans : en désaccord avec ses anciens alliés sur le partage de la Macédoine, la Bulgarie se retourne contre eux. Vaincue, elle perd une grande partie de ses conquêtes.
1915-1918 - Engagée dans la Première Guerre mondiale aux côtés de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie.
1941-1944 - La Bulgarie se range aux côtés de l’Allemagne mais refuse de participer à la guerre contre la Russie, son ancien libérateur.
1944 – Le pays change de camp : la Bulgarie, envahie par les troupes soviétiques, s’allie avec l’URSS contre les Allemands. Elle passe sous direction communiste.
1946 - Proclamation de la République populaire de Bulgarie.
1947 - Le traité de Paris ramène la Bulgarie à ses anciennes frontières, agrandies de la Dobroudja du Sud.
1946-1990 – Très liée à l’URSS, la Bulgarie reste dominée par le Parti communiste. De 1954 à 1989, elle devient l’un des plus prospères d’Europe de l’Est.
1990 - Premières élections libres remportées par l’ancien Parti communiste rebaptisé Parti socialiste bulgare (PSB).
1990-2000 - Sept gouvernements se succèdent en sept ans, sans réussir à juguler l’inflation, le chômage ou l’accroissement de la dette publique. Le pays renoue cependant avec la croissance en 1995.
2002 - Au sommet de Copenhague, l’adhésion de la Bulgarie à l’Union Européenne est fixée à 2007.
2007- entrée dans l’Europe.

 

Géographie

 

D’une surface équivalant environ au cinquième de celle de la France, la Bulgarie a une géographie extrêmement variée : de vastes plaines dans le nord au bord du Danube, des chaînes montagneuses (le Balkan qui traverse le pays d’est en ouest, les Rila et Pirin dans le sud-ouest, et les Rhodopes dans le sud), des vallées au centre et au sud-ouest. Si le Danube limite la Bulgarie sur 470 km, le pays ne compte que de petites rivières, non navigables.

 

Climat

 

Le pays connaît un climat de type plutôt continental : les étés sont chauds et secs parfois orageux en soirée ; les hivers sont froids et enneigés, avec de fréquentes chutes de neige en montagne. Sur les côtes de la mer Noire, la température est agréable de juin à fin septembre. Les étés sont souvent très chauds en plaine, et plus agréables et frais en montagne.

 

Gastronomie

 

Quelques spécialités :
La chopska salata : salade de concombres, de tomates, de poivrons, d’oignons et de sirène râpé, un fromage blanc à base de lait de brebis ou de vache, salé et proche de la feta grecque.
Le tarator : une soupe froide à base de yaourt, concombres, aneth et noix pilées.
La moussaka : sans aubergines, contrairement à celle de Grèce, mais avec des pommes de terre coupées en petits morceaux. La charcuterie bulgare : soudjouk, la loukanka, la pastarma sont les salaisons les plus connues. Assez épicées.
Les tchouchki burek : poivrons frais ou grillés, farcis de fromage blanc et frits.
La kavarma : plat à base de porc ou de poulet, tomates, poivrons, champignons, oignons, souvent recouvert d’un œuf, le tout servi dans des petits pots en céramique.
Les chichtcheta : brochettes de viande de porc ou de poulet.
Vins blancs : souvent considérés meilleurs que les rouges. Pour les vins rouges, à côté du merlot et du cabernet sauvignon, produits et exportés en masse, on peut aussi trouver de très bons cépages bulgares : mavrud d’Assenovgrad, gamza de Novo Selo (Vidine) ou de Souhindol, harsovo de Melnik.

 

A ne pas manquer

 

Sofia : C’est la seule grande ville de Bulgarie. À voir : la cathédrale Sveta Nedelya, le musée national d’Histoire, l’église Alexandre Nevski. Une ville pleine de charme.
Varna : Varna est la troisième et la plus touristique des villes bulgares. Située près des stations balnéaires Sables d’Or, SvetiKonstantin et Albena, elle est la capitale de la “Riviera” bulgare. Bordée au sud par le port maritime et le canal fluvial, elle déroule à l’est ses grandes plages de sable fin. Au nord et à l’ouest la ville on trouve les célèbres quartiers en barres “Le Corbusier”.
Nessebar : A l’origine un site de peuplement des Thraces, Nessebar est construite sur une péninsule rocheuse de la mer Noire. Les vestiges de la ville datent essentiellement de la période hellénistique et comprennent l’acropole, un temple d’Apollon, une agora et un mur de fortification thrace. À voir aussi : la basilique de Stara Mitropolia et la forteresse, les maisons en bois construites au XIXe siècle.
Baltchik : Au milieu des vignes, des amandiers, des figuiers et des cyprès sont construites de charmantes petites maisons aux tuiles rondes, de styles ottoman et renaissance bulgare. À ne pas manquer : l’ancien palais d’été de Marie de Roumanie, grand-mère du roi Michel, et ses jardins.

 

Infos pratiques

 

FORMALITÉS : passeport en cours de validité
DÉCALAGE HORAIRE : + 1 heure par rapport à la france
CHANGE : le lev. 1 € = 1,95 leva. (03/08)
TÉLÉPHONE : France-Bulgarie : 00359 + l’indicatif de la ville (ou région, sans le 0 initial) et du numéro de votre correspondant.
Bulgarie-France : composez le 00 + 33, puis le numéro de votre correspondant sans le 0 initial.
TÉLÉPHONE PORTABLE avec forfait Europe
VACCINATION : pas de vaccination obligatoire
COURANT ÉLECTRIQUE : 220 volts
ADRESSES UTILES :
Ambassade et consulat de Bulgarie :
1, av. Rapp, 75007 Paris.
Tél. 01 45 51 85 90 (ambassade)
et 01 45 55 97 44 (consulat)

 

Achats

 

Icônes
Objets en cuir
Poupées en tissu
Sculptures sur bois
Poteries en céramique de Troïan.
L’essence de roses, vendue en petits flacons ou en vaporisateurs.
Les tapis bulgares : kilims faits main avec de splendides couleurs.
Les objets en cuivre et les bijoux sont bon marché.
Le cristal bulgare : beau et pas cher.

 

Bulgarie (bg) : nos voyages

Inscription et Paiement
sécurisé en ligne
Infos et réservations Infos et réservations
02 99 30 64 02

Inscription à la newsletter