Votre partenaire pour Voyager en groupe et découvrir le Monde aux meilleurs tarifs à partir de 10 personnes.

Affiner votre recherche

FRANCE (FR) Corse : informations pratiques et formalités

(Image) france 2012 corse
(Image) france 2012 corse(Image) france 2012 corse

(Image) france 2012 corse(Image) france 2012 corse

Infos destination :

 

Introduction

 

Cette île superbe, rattachée à la France depuis deux siècles, est à découvrir absolument : du soleil, de l'Histoire, une nature sauvage, un peuple fier et orgueilleux. Laissez-vous séduire par la diversité et la richesse de « l’île de beauté » : Ajaccio, l'impériale, Corte, le cœur de l’île, le Cap Corse sauvage, Bastia, au charme typiquement méditerranéen, Bonifacio et son site unique… Un voyage inoubliable, à ne pas manquer.

 

Rappel Historique

 

6570 av. J.-C. – Premières traces de peuplement.
160 av. J-C – L’île est conquise par Rome, qui la gardera sept siècles sous son influence.
1077 – Les affaires corses sont confiées à l’évêque de Pise. Formation de la noblesse
XIIIe siècle – Domination des Génois pendant cinq siècles.
1552 - Henry II, roi de France, reprend la Corse aux Génois.
1559 – Riposte des Génois avec l’appui de Charles Quint et de l’Espagne. L’île est abandonnée aux Génois par le traité de Cateau-Cambrésis.
1738 - La révolte perdure et Gênes accepte le soutien de la France pour la mater.
1755 - Pascal Paoli unifie la résistance corse contre Gênes. Il promulgue une constitution démocratique et développe l’agriculture.
1768 – Cession de Corse à la France par les Génois, par le traité de Versailles. C’est le début de la Corse française.
1789 - Un décret révolutionnaire promulgue que la "Corse fait partie de l’empire français".
1794 - Bonaparte prend en main les affaires corses.
1914 - Des milliers de Corses combattent sur le continent.
1940 - La Corse est occupée par les troupes mussoliniennes et nazies.
1976 - Création du Front national de libération de la Corse (FNLC). Il revendique de nombreux attentats au cours des années suivantes.
1981 - Création de l’université de Corte.
1991 – Instauration du « statut Joxe », donnant à l’île plus d’autonomie.

 

Géographie

 

Troisième plus grande île de la Méditerranée occidentale, elle s’étend sur 8 772 km2 (183 km de long pour 83 km de large) et offre 1 000 km de côtes. Sa situation en fait un pôle stratégique important dans les relations maritimes entre la France, l’Italie et l’Afrique du nord. Avec le Monte Cintu qui culmine à plus de 2 700 mètres, c’est aussi l’île méditerranéenne la plus élevée. Son paysage est très varié : maquis impénétrable, ports pittoresques, villages accrochés à flanc de montagne, vallées encaissées, pics et falaises vertigineuses, forêts de pins gigantesques, coteaux plantés de chêne-liège, de vignes et d’oliviers.

 

Climat

 

Le climat corse subit une double influence : marine et montagnarde. Les variations très rapides des dénivelés entre le littoral et les sommets des crêtes rocheuses qui dominent l’arrière-pays provoquent des contrastes marqués, tant au niveau des températures que des précipitations. Le littoral est marqué par un climat méditerranéen maritime, aux températures très douces. À l’intérieur, la sécheresse estivale prononcée et les précipitations modérées (600 à 800 mm/an) se dégradent assez rapidement avec l’altitude.

 

Gastronomie

 

La cuisine de l’île est riche et variée.?Des vins généreux accompagnent des charcuteries comme le Lonzu, la Coppa ou le Figgatellu.?Le Brucciu, fromage de brebis ou de chèvre est parfois accompagné d’eau-de-vie et utilisé pour la pâtisserie.?La Pulenta ou les beignets affirment des traditions culinaires où le châtaignier et l’olivier occupent une place privilégiée. À noter aussi les muscats doux et les liqueurs : myrte, cédratine, vins d’orange, eau minérale gazeuse d’Orezza et bière à la châtaigne.
Quelques spécialités
Entrées : beignets de farine de châtaignes, omelette au bruccio, tourte aux anchois, Boudin de porc aux raisins secs, figatellu, lonzu et coppa, terrine (merles, sanglier, châtaigne). Beaucoup de soupes : à l’ail, aux haricots rouges, aux poissons de roche, au fenouil.
Plats : beaucoup de poissons : rougets aux anchois, sardines farcies aux blettes et au brocciu, seiches farcies aux fruits de mer, anguille au vin rouge, langouste ou homard à la mode de Calvi.
Viandes : cabri en sauce, merles aux herbes et aux olives, tripes à la mode de Corse (au vin rosé de corse), fricassée de lapereau aux citrons, Gregisca (filet de chèvre boucanés), cochon de lait farci et rôti, viande de veau aux olives, marcassin et sanglier. Les pâtes : héritage évident de la colonisation italienne, la pasta est un autre élément important de la cuisine corse. raviolis (au brocciu), cannellonis (aussi au brocciu), lasagnes (au sanglier), pasta sciutta (à la langouste), etc.

 

A ne pas manquer

 

Ajaccio : lieu de naissance de Napoléon, c‘est une ville agréable. Siège de l’Assemblée territoriale de la Corse et chef-lieu du département de Corse-du-Sud, la ville portuaire d’Ajaccio est la première de l’île pour la population : 59 000 habitants. À voir : le musée Fesch, avec son exceptionnelle collection de peintures italiennes aux signatures prestigieuses : Titien, Véronèse, Fra Bartolomeo, Boticelli.
Porto : la plage est insérée entre les premiers contreforts des calanches de Piana et le lit de la rivière Porto, qui a donné son nom au village. Porto est dominé par la jolie tour génoise, fièrement juchée au sommet de son piton rocheux, au fond du Golfe du même nom.
Corte : Au centre de l’île, Corte est une destination touristique de choix pour les randonneurs et les amoureux de la Montagne. La ville est le siège de l’Université de Corse, et abrite également le Musée de la Corse, le musée d’art et de traditions populaires ainsi qu’un laboratoire de l’institut de la Recherche Agronomique dédié à l’élevage.
Calvi : Le nord-ouest de l´île est le lieu de farniente par excellence : stations balnéaires et plages s’étendent au pied des montagnes toutes proches. Rapidement, on passe de la plage aux charmes des petits villages perchés. La Balagne : ici aussi, les villages perchés et ses champs d’oliviers témoignent gardent toute leur authenticité.
Bastia : Ville d’Art et d’Histoire, Bastia est une cité au patrimoine historique et religieux extrêmement riche. L’agglomération présente un patrimoine rural corse de premier ordre agrémenté de superbes chapelles baroques
Le cap corse : Pointé comme un doigt vers l’Italie et le golfe de Gênes, le cap et bordé de dizaines de tours édifiées à l’époque génoise pour se protéger des incursions ennemies. Il est constitué d’une succession de villages de pêcheurs et de hameaux juchés en équilibre sur les hauteurs. Recouvert de maquis, il offre des visages différents sur ses côtes occidentales et orientales. Son rivage Ouest, plus sauvage, est le plus spectaculaire.
Porto Vecchio : la région de Porto-Vecchio témoigne en beauté tout ce que peut offrir la Corse. Plages superbes, pinèdes ombragées, arrière-pays montagneux magnifique sans oublier une cité pittoresque et animée.
L’archipel des Lavezzi : l’archipel des Lavezzi rassemble autour d’une île principale de 66 hectares une centaine d’îlots : il marque, dans le détroit de Bonifacio, entre la Corse et la Sardaigne, l’extrême sud de la France.
Bonifacio : cette ancienne citadelle guerrière est protégée par de massives murailles. À découvrir les ruelles pittoresques de la vieille ville et la Haute Ville, bâtie sur un pic calcaire, au sommet des falaises.
Les aiguilles de Bavella : Bavella est un haut lieu de la montagne corse. Formes étranges et couleurs qui vont du rouge le plus clair au gris le plus sombre s’élèvent à travers d´immenses forêts de pins laricio.

 

Infos pratiques

 

Superficie : 8 722 km²
Préfecture de région : Ajaccio
Côtes : 1000 Km
Point culminant : Mte Cinto : 2700m
Principales activités : tourisme, agriculture, produits régionaux
SANTÉ : penser à se protéger du soleil
ADRESSES UTILES :
Maison de la Corse, 13 rue Voltaire, 92 300 Levallois. Tel. 01 47 57 24 84

 

Quelques chiffres

 

Superficie : 8 722 km²
Préfecture de région : Ajaccio
Côtes : 1 000 km
Point culminant : Mte Cinto : 2 700 m
Population : 262 000 habitants
Population, ethnies : environ 60 % des Corses sont natifs de l’île. Minorités marocaines, tunisiennes, italiennes et portugaises.
Langues : corse, français
Principales activités : tourisme, agriculture, produits régionaux
Principaux partenaires : France continentale, Italie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas

 

Achats

 

Bijoux de corail
Vin
Huile d’olive
charcuteries
Fromage
Canestrelli (gâteaux secs parfumés à l’anis)

 

France (fr) Corse : nos voyages

Inscription et Paiement
sécurisé en ligne
Infos et réservations Infos et réservations
02 99 30 64 02

Inscription à la newsletter