Votre partenaire pour Voyager en groupe et découvrir le Monde aux meilleurs tarifs à partir de 10 personnes.

Affiner votre recherche

GUADELOUPE (GP) : informations pratiques et formalités

(Image) guadeloupe
(Image) guadeloupe (Image) guadeloupe  fotolia

(Image) guadeloupe (Image) guadeloupe  fotolia

(Image) guadeloupe (Image) guadeloupe

Infos destination :

 

Introduction

 

Entre Atlantique et Caraïbes, la Guadeloupe est l’île des Antilles la plus étendue. Laissez-vous séduire par le bleu de la mer, le sable blanc de ses plages, le vert de la forêt, à la découverte de sa nature, mais aussi par ses traditions et les saveurs qui vous feront découvrir et apprécier les délicieux mets de sa cuisine locale.

 

Rappel Historique

 

Jusqu’à 650 - Communautés villageoises dans le delta de l’Orénoque.
De 650 à 950 - Migrations caraïbes en provenance du bassin de l’Amazone.
1493 - Christophe Colomb débarque à la Guadeloupe.
1626 - Création de la compagnie de Saint- Christophe, formée de marchands normands et de corsaires. Elle deviendra la Compagnie des îles d’Amérique en 1635, sous le patronage de Richelieu.
1636 - Autorisation de l’esclavage sur le territoire des Antilles françaises.
1664 - La Compagnie des Indes occidentales rachète la Guadeloupe à son propriétaire.
1674 - Dissolution de la Compagnie. La Guadeloupe et les Antilles deviennent colonies françaises.
1685 – Conception par Colbert du Code Noir qui définit les relations entre maîtres et esclaves et divise la société entre trois groupes (blancs libres, noirs esclaves, noirs ou mulâtres libres ou affranchis).
1759-1763 - Occupation anglaise.
4 février 1794 - Abolition de l’esclavage en Guadeloupe ; il reste en vigueur en Martinique.
1794-1798 - Période de Terreur sous le gouvernement de Victor Hugues.
1802 - Napoléon Bonaparte envoie le géneral Richepance mettre un terme à l’insurrection. Rétablissement de l’esclavage.
1816 - La Guadeloupe revient définitivement à la France.
27 avril 1848 - Abolition de l’esclavage.
1940/1943 - La Guadeloupe, ainsi que toutes les Antilles, passe sous le contrôle de Vichy.
1946 - La Guadeloupe devient un département français d’Outre-Mer (DOM) et pour la première fois est représentée à l’Assemblée nationale et au Sénat.
1958 - Par référendum, les Guadeloupéens choisissent l’intégration à la communauté française.
1974 - La Guadeloupe est promue au rang de région.
1983 - Création du conseil régional de la Guadeloupe.
1998 - Réélection de Lucette Michaux Chevry à la présidence du Conseil régional.
2000 - Le Parlement français approuve la Loi d’orientation pour l’outre-mer (LOUM) qui institue dans les DOM un "congrès" aux pouvoirs limités.
2001/2002 - Grave sécheresse. Le climat social se degrade.
2004 – plan de relance du tourisme.

 

Géographie

 

La Guadeloupe comprend deux îles principales : Grande Terre qui forme un triangle d’environ 40 km de côté ; Basse Terre, massif ovale de 45 km sur 20, montagneux et sauvage, elle a été plus longue à sortir de son isolement malgré sa colonisation antérieure. Alors que Basse Terre est une île résolument volcanique, Grande Terre montre un relief beaucoup plus tranquille, quoique toujours accidenté.

 

Climat

 

Même s’il fait parfois frais en montagne, la Guadeloupe est réputée pour sa douceur. La mer descend rarement en dessous de 23° et peut monter jusqu’à 30° en été. La chaleur est souvent compensée par un vent assez présent. La saison sèche, de décembre à avril, est la plus agréable. La saison des pluies s’étend de juillet à octobre.

 

Gastronomie

 

Quelques spécialités :
Le vivaneau, excellent poisson rouge,  macéré au citron vert puis juste saisi au court-bouillon ou en grillade
Le thazar, une sorte de thon
Le marlin ou le requin qui se mangent souvent en darnes grillées
La langouste
Le chatrou (poulpe), souvent préparé en fricassée
Les palourdes
le ouassou, grosse crevette d’eau douce au goût assez particulier.
Le boudin créole
Les acras : beignets de morue aux fines herbes ou beignets de légumes
Les crabes farcis
Le colombo de poulet : curry de poulet en provenance d’Inde.
Le calalou : purée de légumes
Le féroce : purée d’avocat à la morue hachée avec de la farine de manioc, le tout très pimenté
Les gombos : sorte de gros piments
La carambole : légèrement acidulée quand elle est mûre.
L’igname : servie en purée ou en pain, on en fait bouillir ses racines
La canne : à sucer ou servie en jus.

 

A ne pas manquer

 

Pointe-à-Pitre : plus grande municipalité de l’île, il faut la découvrir à pied, en faisant le tour de ses marchés : Mam Reo, la Darse, le marché couvert. À voir aussi Le musée Saint-John-Perse, situé dans une belle maison coloniale, il présente la vie et l’œuvre du poète.
Grande Terre : c’est le poumon économique de la Guadeloupe. L’industrie et les services étant centralisés à Pointe à Pitre et sa périphérie. Le climat y est plus sec qu’en Basse- Terre et la végétation est beaucoup moins dense et plus rase. le relief quand à lui est moins accidenté. C’est le pays des plages de sable blanc, des cocotiers, des lagons aux eaux calmes et des falaises. À voir la Pointe de la Grande Vigie, les portes de l’enfer, la Pointe des Châteaux.
Basse Terre : région montagneuse, dont le point culminant est le volcan la Soufrière (1 467 m). C’est une région escarpée, humide, recouverte d’une forêt tropicale dense. À découvrir : les bananeraies, les champs de cannes à sucre, la forêt tropicale plongeant dans la mer, la fraîcheur des rivières et la beauté des plages virant du sable noir au sable roux.
Les Saintes : ainsi nommées par Christophe Colomb qui les découvrit le jour de la Toussaint, c’est un archipel de rêve. À voir : le Fort Napoléon, fortifications du XVIIe siècle et les merveilleux points de vue.  Marie-Galante : C’est ici qu’on trouve les plus belles plages et les plus beaux paysages de campagne. Au sud de l’île s’étend notamment la belle plage de La Feuillère suivie, à deux kilomètres, de la plage de Petite Anse tout aussi paradisiaque.

 

Infos pratiques

 

Formalités : carte d’identité
Décalage horaire : - 5 ou 6 heures. Quand il est 12h aux Antilles, il est 17h en métropole en hiver et 18h en été.
Vaccination : pas de vaccination obligatoire
Courant électrique : 220 volts

 

Quelques chiffres

 

Superficie : 1 780 km²
Capitale ( préfecture) : Basse-Terre
Point culminant : la soufrière, 1 460m
Population : 422 000 habitants
Population, ethnies : Noirs ou Mûlatres (90%), Européens (5%) ; de nombreux Guadeloupéens originaires d’Inde du Sud et l’île compte aussi des Libanais et Syriens.
Langues : français (la langue officielle) et créole.
Gouvernement : département d’Outre-Mer (DOM) au sein de la République française. Le Conseil général et le Conseil régional sont élus au suffrage universel.
Principales activités : agriculture (sucre et banane) et tourisme
Principaux partenaires : France, Martinique et Etats-Unis

 

Achats

 

Épices : vanille, poudre de colombo, muscade, bois bandé
poupées créoles
rhum… graines de piments, de palmier, de fruits de la passion
calebasses.

 

Boisson

 

Le rhum : Véritable culture dans la région. Il faut une longue initiation pour en distinguer les différentes variétés. Le rhum agricole, contrairement au rhum industriel fabriqué à base mélasse, est le résultat de la distillation du produit de la fermentation du jus frais de la canne.
On trouve également beaucoup de jus de fruits succulents.

 

Lexique

 

Quelques mots de Créole
zordi :  aujourd’hui
largue pas le cor : ne pas se laisser aller
iouplé : s’il vous plait
ouçaylé : c’est ou
y fé fré : il fait froid
Gramoune : personne agée
marmaille : enfant
zoreil : originaire de la France
ziskakan : jusqu’a quand ?
ca meme meme : c’est ça
comment y lé ? : comment ca va
quo ça : quoi, qu’est ce que
zordi : aujourd’hui
cou d’sec : verre de rhum, appéritif
un l’extravagué : un fou
grattèr de ki : paresseu
bon pé : beaucoup
la case : la maison
gros coeur : chagrin
un tit guine : très peu, des miettes
kaba : sac à main
totocher : frapper
bonbon la fesse : suppositoire

 

Guadeloupe (gp) : nos voyages

Inscription et Paiement
sécurisé en ligne
Infos et réservations Infos et réservations
02 99 30 64 02

Inscription à la newsletter