Votre partenaire pour Voyager en groupe et découvrir le Monde aux meilleurs tarifs à partir de 10 personnes.

Affiner votre recherche

MARTINIQUE (MQ) : informations pratiques et formalités

(Image) NT antilles martinique fleur  pixmac
(Image) NT antilles martinique fleur  pixmac(Image) martinique

(Image) martinique  fotolia(Image) martinique  fotolia

(Image) martinique (Image) NT antilles martinique plage  fotolia

(Image) NT antilles martinique hotel club  ilets (Image) NT antilles martinique plage  istock

(Image) NT antilles martinique fleur  pixmac

Infos destination :

 

Introduction

 

La Martinique offre une variété de paysages inédite pour une île essentiellement volcanique. Accidentée et luxuriante au nord, la montagne se fait morne au sud et s'adoucit complètement au cœur de la plaine du Lamentin. Forêt tropicale, champs de canne ou plages de rêve, la Martinique offer de nombreuses physionomies différentes et un large choix d'excursions et d'activités pour satisfaire le plus grand nombre.

 

Rappel Historique

 

180 -  l’île de la Martinique est peuplée par des Indiens Saladoïdes. Ils seront suivis des Arawaks en 300. Ces derniers sont anéantis par les Caraïbes en 800.
1502 - Christophe Colomb débarque en Martinique au cours de son quatrième voyage vers "les Indes". Il la surnomme Madinina : "l’île aux fleurs".
1626 - Création par Richelieu de la Compagnie des Iles d’Amérique. La conquête de ces nouveaux territoires entraînera l’extermination progressive des indigènes Caraïbes.
1650 - Du Parquet, qui gouverne le territoire au nom de la "Compagnie", achète l’île de La Martinique pour son propre compte.
1674 -  La Martinique est rattachée à la couronne de France. A partir de cette époque la traite des noirs d’Afrique commence à s’organiser et à se développer.
1685, le "code noir" de Colbert met en application ce qui, selon lui, devrait être les "bonnes règles et usage de l’esclavage"
1759 – L’île est reprise par les Anglais. Elle sera est rendue aux Français en 1763, à la suite d’un échange avec les terres du Canada, ratifié par le traité de Paris. Alors qu’en France la révolution gronde, en Martinique s’opposent les clans royalistes et républicains.
1791 -  le comte de Béhague parvient à reconquérir l’île et à hisser le drapeau à fleur de lis sur le seul territoire royaliste de la toute nouvelle République de France.
1793 - La Convention proclame l’abolition de l’esclavage et Béhague prend la fuite à l’arrivée du gouverneur Rochambeau. Cette abolition ne sera pourtant jamais appliquée puisque les royalistes s’allient aux Anglais qui reprennent à nouveau possession de la Martinique jusqu’en 1802. Le territoire passera de main en main plusieurs fois avant d’être rendu définitivement à la France en 1815 par le traité de Vienne.
4 mars 1848. L’esclavage est définitivement aboli.
1902 -  le Mont Pelée (au nord-ouest de l’île) se met en éruption et provoque la mort de 28 000 personnes, Saint -Pierre est détruit et Fort de France devient la nouvelle capitale.
1946, la France met fin au statut colonial des Antilles et la Martinique devient département français avant de devenir une région à part entière en 1983.
2000 - L’Assemblée nationale adopte la Loi d’orientation pour l’outre-mer (LOUM) qui institue dans les DOM un "congrès" aux pouvoirs limités.
2001 - Maire de Fort-de-France depuis 47 ans, Aimé Césaire (87 ans), poète-apôtre de la "négritude", laisse la place à Serge Létchimy, du Parti progressiste martiniquais (PPM), qu’il a fondé.
2008 – Mort d’Aimé Césaire

 

Géographie

 

La Martinique est une île de 64 km de long sur 20 km de large. Le point culminant est la montagne Pelée (1 397 m). Le nord, montagneux, possède une vegetation tropicale, entre forêts et rizières. Au centre se trouve la plaine du Lamentin. Le sud, peu montagneux, offre de belles anses et plages.

 

Climat

 

Il fait beau presque toute l’année. Un petit paradis où la température oscille autour de 26°, rafraîchie opportunément par les alizés On distingue deux saisons : Une saison sèche, le carême, de décembre à mai, et une autre, nettement plus humide de juin à novembre, l’hivernage. Des cyclones sont possibles de juin à novembre. Le climat est plus frais et humide en altitude.

 

Gastronomie

 

Les produits locaux : poisson, langouste, ouassou et légumes sont bien travaillés et excellents. De la mer, on découvrira entre autres : Le vivaneau, excellent poisson rouge, tant en court-bouillon ou en blaff (macéré au citron vert puis juste saisi au court-bouillon) qu’en grillade ; Le thazar (une sorte de thon en moins sec), Le marlin ou le requin se mangent souvent en darnes grillées
La langouste Le chatrou (poulpe), souvent préparé en fricassée ; Les palourdes, en gratin ou salade. le ouassou, grosse crevette d’eau douce au goût assez particulier.
Le boudin créole Les acras (beignets de morue aux fines herbes ou beignets de légumes), Les crabes farcis Le colombo de poulet (curry de poulet en provenance d’Inde). Le calalou (purée de légumes) originaire du Dahomey Le féroce (purée d’avocat à la morue hachée avec de la farine de manioc, le tout très pimenté), Le bébélé, spécialité de Marie-Galante ; d’origine africaine, c’est une soupe épaisse avec, entre autres, du fruit à pain, des tripes, des légumes pays comme l’igname et le malanga et des bananes figues. Le matété, un équivalent antillais de la paella, des crabes de terre accompagnés de riz). Fruits et légumes Le marché antillais offre près de 75 variétés de fruits et légumes : Les gombos : sorte de gros piments
La carambole : légèrement acidulée quand elle est mûre. Le corossol
L’igname : servie en purée ou en pain, on en fait bouillir ses racines
La canne : à sucer ou servie en jus.
Le giraumon : au léger goût de potiron. Le fruit de la passion ou maracuja : c’est le fruit du passiflore, jaune, rond et lisse. Papayes

 

A ne pas manquer

 

Fort-de-France : chef-lieu de la Martinique, c’est l’agglomération la plus importante des Antilles françaises (150 000 habitants). À voir : la Cathédrale St-Louis, la bibliothèque Schloelcher, les marchés colorés, La Savane, vieux parc centenaire.
Saint-Pierre : située sur la côte, à 7 km au sud de la Montagne Pelée, c’est l’ancienne capitale économique de la Martinique.
La route de la Trace : une route exceptionnelle qui traverse les regions montagneuses du Nord de l’île, à travers les fougères arborescentes et les bambous.
Grand-Rivière : un authentique village de pêcheurs, au pied des falaises. Il offre un beau panorama sur la montagne Pelée et sur la Dominique, l’île voisine.
Sainte-Anne : c’est le village le plus méridional de l’île. On trouve dans les environs de très belles plages, parmi lesquelles celle des Salines.

 

Infos pratiques

 

Formalités : carte d’identité
Décalage horaire : - 5 ou 6 heures. Quand il est 12h aux Antilles, il est 17h en métropole en hiver et 18h en été.
Vaccination ; pas de vaccination obligatoire
Courant électrique : 220 volts
adresses utiles : Office du tourisme de Martinique : 2, rue des Moulins, 75001 Paris. Tel : 01-44-77-86-00.

 

Quelques chiffres

 

Superficie : 1 080 km² (10 fois la superficie de Paris)
Capitale ( péfecture) : Fort-de-France
Point culminant : montagne Pelée : 1 397 m.
Population : 381 000 habitantsmoyenne d’âge :
Religions : catholique à 90 % et hindouistes.
Population, ethnies : Africains et Afro-Européo-Indiens (90%), Européens (5%) et une petite communauté de Syriens et de Libanais.
Langues : français et créole
Gouvernement : Département d’outre-mer (DOM) au sein de la République française. Le Conseil général et le Conseil régional sont élus au suffrage universel.
Principales activités : Agriculture (banane, canne à sucre, betterave, productions vivrières, fruitières et florales, élevage) et tourisme
Principaux partenaires : France, Guadeloupe et Amériques

 

Achats

 

Bijoux de corail
sculptures en bois
poteries
vêtement en tissu Madras
rhum

 

Boisson

 

Le rhum : Véritable culture, dans tous les sens du terme. Il faut une longue initiation pour en distinguer les différentes variétés. Le rhum agricole, contrairement au rhum industriel fabriqué à base mélasse, est le résultat de la distillation du produit de la fermentation du jus frais de la canne.
On trouve également beaucoup de jus de fruits succulents.

 

Lexique

 

Quelques mots de Créole
zordi : aujourd’hui
largue pas le cor : ne pas se laisser aller
iouplé : s’il vous plait
ouçaylé : c’est ou
y fé fré : il fait froid
Gramoune : personne agée
marmaille : enfant
zoreil : originaire de la France
ziskakan : jusqu’a quand ?
ca meme meme : c’est ça
comment y lé ? : comment ca va
quo ça : quoi, qu’est ce que
zordi : aujourd’hui
cou d’sec : verre de rhum, appéritif
un l’extravagué : un fou
grattèr de ki : paresseux
bon pé : beaucoup
la case : la maison
gros coeur : chagrin
un tit guine : très peu, des miettes
kaba : sac à main
totocher : frapper
bonbon la fesse : suppositoire

 

Martinique (mq) : nos voyages

Inscription et Paiement
sécurisé en ligne
Infos et réservations Infos et réservations
02 99 30 64 02

Inscription à la newsletter